125 KM – 3500 M+


 

COL DE TURINI – 1607m (versant La Bollène Vésubie) 15,3km à 7,2% – COL DE BRAUS – 1002m (versant Sospel) 11,2km à 5,7% – COL DE L’ABLE – 1149m 4km à 4% – COL DE TURINI -1607m (par Peira Cava) 14,5km à 4,2% – LE BOREON – 1580m 9KM à 6,8%

RAVITAILLEMENTS (3) : Col de Turini (2) km 29 et km 88 – Col de l’Orme (croisement D54/D21) km 73

GPM : Trophée La Bollène-Turini. Vainqueur Homme et Femme « scratch » primés par la commune de La Bollène Vésubie (Km 29)

DEPART : 8h30 à SAINT MARTIN VESUBIE

Parcours sur STRAVA

Classement 2017


dsc_3619-copie-2

Le départ commun des 2 parcours s’effectuera à Saint Martin Vésubie. Après un départ neutralisé de 13km où vous suivrez le cours de la Vésubie, les choses sérieuses commenceront immédiatement avec l’ascension du col de Turini par son versant de la Bollène Vésubie, souvent considéré comme le plus difficile (15,3km à 7,2%). Si les pentes n’y sont jamais terriblement dures, c’est sa régularité qui fait sa difficulté. Excepté un kilomètre un peu plus « roulant » avant le village de la Bollène Vésubie et dans sa traversée vous n’aurez guère l’occasion de récupérer jusqu’au sommet (1607m)! La dernière partie, dans une belle forêt d’épicéa est ombragée.

C’est ensuite une très longue descente (24km) qui vous attend jusqu’à Sospel, avec de nombreux lacets. A mi-pente vous traverserez le village de Moulinet. N’oubliez pas peu après Moulinet de jeter un coup d’oeil sur votre gauche à la spectaculaire chapelle de ND de la Menour dominant les Gorges du Piaon.

A l’entrée de Sospel, la montée vers le col de Braus (1002m) commence immédiatement. D’abord en Stèle Viettopente relativement douce jusqu’au-dessus du Col Saint Jean (environ 5%), à travers un paysage très agréable fait d’olivier et de cultures en terrasses, la route va progressivement se cabrer avec des passages un peu plus difficile dans les 5 derniers kilomètres (10% maximum). Au sommet du Braus s’élève la stèle à la mémoire de René Vietto, célèbre grimpeur azuréen, qui a écrit sur ces pentes de grandes pages d’Histoire du Tour. Le Tour de France qui a d’ailleurs gravi le Braus à 27 reprises dont une première dès 1911. Avant Guerre, ce col était même considéré comme un grand Classique.

Pas de répit! Au sommet une courte descente de 400m vous amène immédiatement dans le court col de Turinil’Ablé (4km). Si la pente n’y est pas très rude, le revêtement n’y est pas en très bon état. Soyez donc vigilant dans la courte descente (5km) qui vous mènera au col de l’Orme où vous rejoindrez la route du col de Turini. Jusqu’à la Baisse de la Cabanette (1372m) ce sont 5 km assez difficiles (7,4%) très spectaculaires qui vous attendent dans une montée faite d’une succession de lacets. Les 9 derniers kilomètres sont beaucoup plus roulants mais très irréguliers. On évolue dans le décor très typique de la forêt du Turini faite d’épicéas et de mélèzes. Une ombre que vous trouverez sans doute fort appréciable à ce moment de la journée!

Au sommet du Turini, vous reprendrez à la descente la route par laquelle vous êtes montés en début de course, à savoir le versant de la Bollène. Jusqu’à Saint Martin Vésubie vous voilà donc sur des routes que vous aurez déjà visité… dans l’autre sens!

boreon Après 115km commence la dernière ascension du jour vers le Boréon et son lac, l’un des vallons qui surplombe Saint Martin Vésubie. Une dernière montée de presque 10km à 6,8% de moyenne assez irrégulière. Les derniers lacets précédant le lac sont raides (passages à 14%). Après avoir longé le lac, vous entrez dans un dernier kilomètre à 8% de moyenne. L’arrivée sera jugée au bout de la route asphaltée (ouvrez vos oreilles et vos yeux vous longez ici le Parc Alpha dédié au loup) au parking sous les vacheries, à l’entrée du Parc du Mercantour.